Quizz

Votre entreprise est-elle sur la voie de l’entreprise contributive ?

Nous vous proposons 25 questions sous 7 catégories, les fondamentaux de l’entreprise contributive. Essayez de ne pas répondre par A ou par B, en fonction que « ce qui ressemble le plus à ce ce que vous trouveriez normal de faire » mais sincèrement, en fonction de « ce qui caractérise le plus votre entreprise« .

C’est parti !

1 – Innovation

  • A : La R&D, le marketing et le benchmarking sont les principaux moteurs pour l’innovation
  • B : L’intrapreneuriat, les suggestions des collaborateurs et l’open innovation nourrissent majoritairement l’innovation
  • A : Le processus d’amélioration continue est basé sur le bon sens, l’intuition et les retours d’expérience
  • B : Le processus d’amélioration continue est déployé au moyen des méthodes de l’excellence opérationnelle
  • A : Les innovations technologiques constituent l’essentiel des sources de progrès 
  • B : Le progrès s’appuie sur la juste technologie, l’évolution des modèles économiques et l’innovation managériale
  • A : La transformation numérique est utilisée pour améliorer la productivité et la relation client
  • B : La transformation numérique est utilisée pour simplifier la vie des clients et des collaborateurs
  • A : L’entreprise privilégie les technologies comme axe de différentiation commerciale
  • B : L’entreprise privilégie les low-techs et le caractère inclusif des solutions comme axe de différenciation commerciale

2 – Environnement

  • A : Les enjeux climatiques et de préservation des ressources sont intégrés à la démarche environnementale de l’entreprise
  • B : Les enjeux climatiques et de préservation des ressources sont intégrés à la stratégie globale de l’entreprise
  • A : La fonction RSE/DD dans votre entité a pour rôle essentiel d’assurer la conformité aux obligations réglementaires
  • B : La fonction RSE/DD dans votre entité a pour rôle essentiel d’accompagner les transitions vers des modèles économiques durables
  • A : L’entreprise a déployé un système de management de l’environnement certifié et utilise les meilleurs labels sectoriels pour ses produits
  • B : L’entreprise s’appuie sur les meilleures pratiques intersectorielles pour son management de l’environnement et le développement produit
  • A : La chaîne d’approvisionnement et logistique est optimisée sur la base des critères économiques
  • B : La chaîne d’approvisionnement et logistique est optimisée en prenant en compte les critères ESG

3 – Investissement

  • A : Ce qui prédomine c’est la vision à court terme
  • B : Ce qui prédomine c’est la vision à moyen/long terme
  • A : L’identification des risques s’appuie essentiellement sur les expertises internes
  • B : L’identification des risques s’appuie sur l’étude de matérialité réalisée avec les parties prenantes
  • A : Les décisions d’investissements sont prises en fonction des considérations financières et fiscales
  • B : La création nette d’emploi, l’utilisation frugale des ressources et le coût carbone complet sont intégrés aux décisions d’investissements

4 – Gouvernance

  • A : La gouvernance s’appuie sur la seule logique actionnariale
  • B : La gouvernance prend en compte l’avis des parties prenantes et le bien commun comme condition de la profitabilité pour les actionnaires
  • A : La vision de l’entreprise est orientée vers les attentes exprimées des clients
  • B : La vision de l’entreprise est orientée vers les attentes exprimées & latentes des clients et des principales parties prenantes
  • A : La mission et la stratégie sont définies en considérant l’intérêt des associés et actionnaires
  • B : La mission et la stratégie sont définies en considérant l’intérêt social et environnemental comme préalable à celui des associés et actionnaires

5 – Business model

  • A : Le modèle d’affaire repose sur les principes de l’économie linéaire (possession)
  • B : Le modèle d’affaire prend en compte et s’appuie sur les principes de l’économie circulaire (usage/fonctionnalité)
  • A : Le mode de conception des solutions business s’appuie sur les attentes exprimées des clients
  • B : Le mode de conception des solutions s’appuie sur l’expérience client et la prise en compte de l’analyse de leur cycle de vie
  • A : La vente de produits constitue le premier levier de génération de cash
  • B : La vente de services associés à un produit non vendu (fonctionnalité) constitue le premier levier de génération de cash
  • A : Le modèle économique générateur de la création de valeur est issu de la seule logique du marché
  • B : Le modèle économique générateur de la création de valeur est issu d’une pensée intégrée impliquant le marché, les enjeux et les tendances

6 – Performance

  • A : Le reporting financier est établi indépendamment du reporting extra-financier
  • B : L’entreprise publie un rapport intégré qui agrège les composantes financières et extra-financières
  • A : L’appréciation de la performance s’appuie sur les indicateurs financiers
  • B : L’appréciation de la performance s’appuie sur les indicateurs du capital matériel & immatériel
  • A : L’entreprise suit sa performance RSE par l’intermédiaire de ses indicateurs extra-financiers
  • B : L’entreprise manage sa performance RSE par l’intermédiaire de l’évaluation de ses impacts

7 – Modèle de management

  • A : La logique managériale est l’exécution, la conformité et l’obéissance
  • B : La logique managériale est la responsabilité, l’autonomie, la confiance et l’initiative
  • A : Les environnements de travail et les signes de reconnaissance sont principalement statutaires
  • B : Les environnements de travail et les signes de reconnaissance prennent en compte les déterminants de la QVT
  • A : L’accès aux informations est organisé en mode top down
  • B : Chacun est producteur d’informations en mode collaboratif au sein d’un réseau ouvert