À la Une

Les investisseurs demandent aux entreprises d’établir des objectifs “alignés avec la science”. Laurent Babikian, CDP Europe

Les avantages économiques liés à l'établissement d'objectifs « alignés sur la science » (Science Based Targets – SBT) deviennent de plus en plus évidents pour les entreprises du monde entier. Un avantage majeur, selon plus de la moitié des dirigeants (52%)* est que la mise en place de SBT a renforcé la confiance de leurs investisseurs ; ceux-ci …

Lire la suite de Les investisseurs demandent aux entreprises d’établir des objectifs “alignés avec la science”. Laurent Babikian, CDP Europe

À la Une

Les étudiants, futurs salariés, veulent-ils une entreprise contributive comme employeur ?

C'est en tout cas ce que laisserait entendre le Manifeste étudiant pour un réveil écologique. "Nous, étudiants en 2018, faisons le constat suivant : malgré les multiples appels de la communauté scientifique, malgré les changements irréversibles d’ores-et-déjà observés à travers le monde, nos sociétés continuent leur trajectoire vers une catastrophe environnementale et humaine". C'est plus qu'une …

Lire la suite de Les étudiants, futurs salariés, veulent-ils une entreprise contributive comme employeur ?

À la Une

La Green Tech, un modèle pour aujourd’hui et pour l’avenir, par Jean Moreau, Phénix

  Longtemps perçu comme une contrainte aux activités de l’entreprise, le respect de l’environnement et des « biens communs » constitue aujourd’hui un moteur pour les jeunes entreprises de la prometteuse Green Tech française. Sale temps pour l’écologie… Le renoncement de Nicolas Hulot et surtout le nouvel épisode caniculaire de l’été 2018 sont là pour nous le …

Lire la suite de La Green Tech, un modèle pour aujourd’hui et pour l’avenir, par Jean Moreau, Phénix

À la Une

« Joignions l’acte à la parole » par Elizabeth Soubelet, co-fondatrice de Squiz

Le 31 mai dernier, Convergences, FACE et  par Convergences, FACE, Sorbonne Développement Durable & Fondations des Transitions organisaient une conférence sur le thème "Transitions développement durable ! L'entreprise face à ses nouvelles missions", dans la dynamique du projet de loi PACTE. De nombreux acteurs étaient venus témoigner des enjeux mais aussi des solutions et amenaient des éléments concrets pour faire avancer le débat. L’une de ces personnes était Elizabeth Soubelet, entrepreneuse, co-fondatrice et présidente de Squiz, une société qui propose, conçoit, fabrique et vend des gourdes réutilisables.

À la Une

La marque de demain sera durable… ou ne sera pas ! Eric Mugnier, Associé EY

Nous sommes à la croisée des chemins. La vision de l’entreprise inspirée des philosophies libérales des années 60-70, qui peut être grossièrement résumée par la fameuse phrase de Milton Friedman « La responsabilité sociale de l’entreprise est d’augmenter ses profits », est en passe d’être remplacée par une vision élargie, qui au-delà du profit, recherche une création …

Lire la suite de La marque de demain sera durable… ou ne sera pas ! Eric Mugnier, Associé EY

À la Une

Le capitalisme responsable est le capitalisme du vivant ! par Caroline de la Marnierre, Fondatrice de l’Institut du Capitalisme Responsable

Où ira le capitalisme ? A l’heure où l’économie mondiale vit une mutation majeure sous la pression de la mondialisation et de la révolution numérique, le système capitaliste se trouve à la croisée des chemins. Galvanisé par les prouesses des GAFA, NATU et autres BATX, il peut être tenté de jouer son va tout technologique, de …

Lire la suite de Le capitalisme responsable est le capitalisme du vivant ! par Caroline de la Marnierre, Fondatrice de l’Institut du Capitalisme Responsable

À la Une

Ma vision de l’entreprise contributive ? Cela commence aussi par les achats. Par Juliette Guillemin Dupille, Bureau Veritas

  « En grec économie vient de oïkos (maison) nomia (science, art), donc l’économie est l’art de vivre ensemble. Dans nos économies, je ne vois pas beaucoup d’art, pas beaucoup de vivre et pas beaucoup de vivre ensemble.) (…) Je dois reconnaître que mon économie d’abondance est bien solitaire avec une prédominance de l’avoir sur l’être ».[1] …

Lire la suite de Ma vision de l’entreprise contributive ? Cela commence aussi par les achats. Par Juliette Guillemin Dupille, Bureau Veritas

À la Une

Après le rapport NOTAT SENARD, « que faire ? »par Patrick d’Humières

Les grands rapports ont toujours préparé les grandes réformes, même si beaucoup n’ont servi qu’à changer l’état des consciences. Ils ont pour vocation essentielle de remettre au centre de gravité de la Société des évolutions nécessaires, étouffées par les tensions entre les anciens et les modernes.  Le Rapport Notat Senard pose une pierre d’angle majeure …

Lire la suite de Après le rapport NOTAT SENARD, « que faire ? »par Patrick d’Humières

À la Une

Sur quelles fondations bâtir une entreprise contributive ? Par Joël Tronchon, directeur développement durable, Groupe SEB

  Il existe différents chemins qui mènent les entreprises à s'engager sur la voie de l'intérêt général et du bien commun. Certaines y viennent contraintes suite à une crise de réputation, poussées par des ONG, des mouvements de citoyens/consommateurs, ou fortement incités par les pouvoirs publics. Ce qui ne les empêchent en rien de devenir …

Lire la suite de Sur quelles fondations bâtir une entreprise contributive ? Par Joël Tronchon, directeur développement durable, Groupe SEB

À la Une

Pour que l’entreprise redevienne une aventure humaine. Par Isabelle Autissier, Présidente du WWF France

L’entreprise est avant tout une aventure humaine, crée par des humains, pour des humains. Elle a toujours, parfois avec du retard, finit par épouser les attentes de sociétés en perpétuelles évolutions. Il fut un temps où elle prospérait grâce à l’esclavage, c’est rarement le cas aujourd’hui. Après-guerre, elle a accompagné, parfois précédé, un appétit de biens matériels et d’individualisation. Elle doit maintenant prendre en compte les menaces que ce modèle fait peser sur les fondamentaux de la vie, de la vie des entreprises par la même occasion.

À la Une

Pourquoi ne pas l’écrire ?  Toutes les entreprises sont « contributives » Par Anne-Marie Idrac

Toutes les entreprises concourent dans la réalité à bien des intérêts : la production de biens et services utiles pour leurs clients, l’emploi et la formation de leurs salariés, l’innovation, l’activité de leurs fournisseurs, la richesse de leurs territoires de développement, la rémunération de leurs actionnaires, sans oublier leurs contributions fiscales... Connait-on aussi des entreprises gérées …

Lire la suite de Pourquoi ne pas l’écrire ?  Toutes les entreprises sont « contributives » Par Anne-Marie Idrac

À la Une

Partage de la valeur et engagement sociétal des entreprises – la contribution de Philippe Peuch-Lestrade

Philippe Peuch-Lestrade, Directeur Général Délégué de l'International Integrated Reporting Council (IIRC) en France, aborde le concept de l’entreprise contributive sous l’angle du partage de la valeur et de l’engagement sociétal des entreprises comme une condition majeure du succès du plan pour la Croissance et la transformation des entreprise (PACTE).

À la Une

Pourquoi ne pas « viser la création d’une société de contribution non prédatrice ? »

C'est la question que se posent deux chercheurs-entrepreneur dans leur livre, « Startup arrêtons la mascarade, contribuer vraiment à l’économie de demain », publié chez Dunod. Dans l'article publié dans Forbes.fr, Nicolas Menet rappelle que,  « à l’origine, les start-up voulaient changer le monde ».  Et que s'est-il passé entre-temps? D'un côté, une grande partie des startups semblent s'être employées à reproduire …

Lire la suite de Pourquoi ne pas « viser la création d’une société de contribution non prédatrice ? »

À la Une

Le type de sondage que les entreprises redoutent / attendent pour se mettre en marche…

Denjean & Associés dévoilent les résultats d'une étude réalisée par l’institut GoudLink, et les résultats sont sans appels : les Français préfèrent les marques qui ont un vrai projet pour le bien commun. Leur opinion - et donc comportement d'achats - peuvent dépendre du comportement des marques. Non seulement ils sont clairement inquiets quant aux nuisances …

Lire la suite de Le type de sondage que les entreprises redoutent / attendent pour se mettre en marche…

À la Une

Il n’y a pas 36 façons d’influencer, il n’y en a qu’une : l’exemplarité. (Mais qu’est-ce que c’est compliqué…) par Céline Puff Ardichvili, Look Sharp

Si enfoncer les portes ouvertes, naïvement ou faussement naïvement, est une spécialité des communicants, alors je vais me faire plaisir et partager ici un sujet qui me fait m’interroger et me remettre en question, personnellement et professionnellement tous les jours. Pour l’éducation des enfants, on le sait bien : l’exemplarité est LA seule façon d’influencer. …

Lire la suite de Il n’y a pas 36 façons d’influencer, il n’y en a qu’une : l’exemplarité. (Mais qu’est-ce que c’est compliqué…) par Céline Puff Ardichvili, Look Sharp

À la Une

Et s’il fallait faire le bien pour gagner la guerre des talents ? Par Laurence Grandcolas, fondatrice de MySezame

Je suis sortie d’HEC il y a 11 ans et à l’époque pour attirer et retenir ceux qu’on appelle « les talents » (comme si tout le monde n’avait pas un talent) il fallait un nom, une marque, et savoir aligner les zéros. On mesurait sa valeur à sa fonction sur sa carte de visite, au prestige …

Lire la suite de Et s’il fallait faire le bien pour gagner la guerre des talents ? Par Laurence Grandcolas, fondatrice de MySezame

À la Une

Halte aux sceptiques de la transition « écolo-nomique » ! par Fabrice Bonnifet

« Les hommes n'acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise » a dit Jean Monnet. Et bien nous y sommes ! Le monde vit en survitesse, la mondialisation n’apporte pas que du progrès, les inégalités se creusent. En parallèle, les entreprises voient leurs marges s’éroder et les salariés, …

Lire la suite de Halte aux sceptiques de la transition « écolo-nomique » ! par Fabrice Bonnifet

À la Une

Tintin au pays des entreprises, par Brice Lalonde

Je note le nombre grandissant de dirigeants soucieux de l’avis des « parties prenantes » de l’entreprise, personnel, fournisseurs, clients, voisins des implantations, associations concernées. « Nous leur appartenons autant qu’à nos actionnaires » disent-ils. Au reste les jeunes qu’ils recrutent veulent être fiers de leur entreprise dont, tout compte fait, la réputation est le capital le plus précieux.

À la Une

Osons une innovation « low tech », sobre et résiliente ! Par Philippe Bihouix

  Nous le savons désormais, notre système technique et économique se heurte aux limites planétaires à double titre : d’une part, la capacité limitée des écosystèmes (changement climatique, effondrement de la biodiversité, déchets et polluants persistants, dégradation des sols…) ; d’autre part, le fait qu’il repose encore essentiellement sur des ressources non renouvelables (énergies fossiles, ressources métalliques), avec …

Lire la suite de Osons une innovation « low tech », sobre et résiliente ! Par Philippe Bihouix

À la Une

L’entreprise au XXIe siècle : force de contribution ou prédation ? par Geneviève Ferone, Présidente-Fondatrice d’ARESE

  Bref rappel des épisodes précédents Les sociétés européennes se sont engagées dès la fin du XVIIIe siècle dans une mutation économique sans précédent, aboutissant à une croissance continue jusqu'à ce jour. Les excès d’un mode de production à la fois prédateur de ressources humaines et naturelles et, dont la finalité est de rémunérer principalement …

Lire la suite de L’entreprise au XXIe siècle : force de contribution ou prédation ? par Geneviève Ferone, Présidente-Fondatrice d’ARESE

À la Une

Faire évoluer la règlementation pour rééquilibrer les forces décisionnaires dans l’entreprise?

Rédigée par Sophie Vermeille, Régis Bourgueil, du laboratoire de recherche indépendant Droit et Croissance, qui a pour ambition de favoriser la croissance en France par une meilleure efficacité du droit sur le plan économique, cette tribune publiée dans l'Opinion peut apporter de l'eau au moulin de la réflexion proposée par ce blog. Les auteurs s'interrogent sur la pertinence …

Lire la suite de Faire évoluer la règlementation pour rééquilibrer les forces décisionnaires dans l’entreprise?

À la Une

L’entreprise contributive : La confiance comme principal levier de la transition

Nombre d’ouvrages tel celui de Jared Diammond, « Effondrement : comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie », ou plus récemment « Sapiens » de Yuval Noah Harari, présentent l’homme comme le principal responsable de son propre malheur. Et les constats depuis la nuit des temps sont implacables : c’est effectivement le cas. Pourtant les hommes …

Lire la suite de L’entreprise contributive : La confiance comme principal levier de la transition

L’entreprise contributive : durable, rentable et accessible. Interview de Fabrice Bonnifet par Pascal de Rauglaudre pour Entrepreneur d’Avenir

Prendre en compte le long terme est un vrai défi pour les entreprises aujourd’hui, car la mesure de leurs performances ne sait pas le faire. Cette incapacité est l’une des raisons de la crise écologique actuelle. Comment redonner à l’entreprise une vision dans la longue durée ? C’est l’ambition de l’entreprise contributive. Lire l'article sur le …

Lire la suite de L’entreprise contributive : durable, rentable et accessible. Interview de Fabrice Bonnifet par Pascal de Rauglaudre pour Entrepreneur d’Avenir

Les managers responsables savent que le vent a tourné via La Tribune

Sans attendre de savoir si l'entreprise doit dédier une quote-part de ses bénéfices à des projets environnementaux ou sociétaux ou un déclic lié à l'adoption de la Loi Pacte et ses futurs décrets, les managers responsables savent que le vent a tourné et que la transformation de leur modèle d'affaires constitue la seule voie pour …

Lire la suite de Les managers responsables savent que le vent a tourné via La Tribune

New economic thinking for the turbulent years ahead : un rapport de l’ONU suggère de changer de modèle économique.

"Le changement climatique va plus vite que nous" a déclaré António Guterres, Secrétaire Général des Nations Unis, dans son discours du 10 septembre dernier. Oui, la planète a ses limites, la croissance basée sur les ressources naturelles ne peut être infinie sur Terre. C'est un constat. Oui, le système s'emballe. Au point de remettre réellement en question …

Lire la suite de New economic thinking for the turbulent years ahead : un rapport de l’ONU suggère de changer de modèle économique.