Traiter le mal par le mal ? Changer les règles comptables, le remède de cheval pour des entreprises plus responsables par Jean-Philippe Robé dans Le Monde

Dans une tribune parue dans Le Monde, L’avocat Jean-Philippe Robé estime que fixer aux entreprises un « objet social » ne suffit pas. Car si c’est bien la financiarisation du capitalisme qui empêche les entreprises d’avoir un effet positif sur leur écosystème, en amont et en aval de leur activité, au delà du profit court-termiste qui a été jusqu’à présent le seul recherché. Puisque jusqu’à présent, polluer permettait de maxi­miser la valeur actionnariale, il préconise de changer les règles, dans les profondeurs mêmes du système : la comptabilité. Traiter les vices de la financiarisation par la vertu de la financiarisation ? Jean-Philippe Robé invite à imaginer que les « International Financial Reporting Standards » (IFRS) permettent enfin… de rendre des comptes.
https://lc.cx/gYHd

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s